English Arabic Chinese (Simplified) Dutch French German Italian Japanese Portuguese Spanish Swedish Catalan Galician
 
NEWS Feedback
Home > News > Les artistes du Souss Massa Drâa rendent hommage
Les artistes du Souss Massa Drâa rendent hommage
Added On : 27 March 2009
  
Les artistes du Souss Massa Drâa rendent hommage à Abdallahy Aourik
601 words
25 March 2008
16:41
French
(c) 2008 AllAfrica, All Rights Reserved

Mar 25, 2008 (Libération/AllAfrica Global Media via COMTEX) -- En commémoration du 48ème anniversaire du séisme d'Agadir,le 29 février 1960,la Délégation régionale du Syndicat des artistes plasticiens de Région Souss-Massa-Drâa a organisé sa première exposition régionale du 29 février au 20 mars 2008 au Musée municipal du patrimoine amazigh qui, pour marquer l'événement, expose 48 toiles.

Visage familier du paysage gadiri,et artiste-peintre de grand talent, Abdallah Aourik est né le 1er janvier 1946 dans l'ancien Talborjt. Il fait partie d'une fratrie de huit enfants. Il fait d'abord des études coraniques à l'école de la Zaouiya Tijania puis des études primaires à l'école musulmane du Talborjt, plus connue sous le nom d'école de Mr. Simon, du nom de son directeur, dans la classe de Mme Odette Travers, deux enseignants qui ont formé de nombreux jeunes Gadiris à l'époque.

Et au lendemain du séisme, il fait partie du groupe d'enfants de sinistrés qui sont envoyés en Europe pour y poursuivre leurs études. La plupart d'entre-eux, dont le petit Abdallah ( à peine 14 ans à l'époque) se sont retrouvés en Belgique.

Donc, après des études secondaires en Belgique, Abdallah Aourik se rend au Royaume-Uni où il fait des études supérieures académiques puis aux Beaux-Arts de Berlin et de Rome. Après avoir bourlingué un peu partout dans le monde, il décide enfin de rentrer à Agadir, sa ville natale qu'il aime plus que tout autre lieu. Au gré de ses nombreux voyages, Abdallah Aourik a exposé ses toiles à : Berlin (Allemagne) en 1969, Rome (Italie) en 1970, Kaboul(Afghanistan)en 1972, New-Delhi(Inde)en1972, Katm-andou(Népal)en 1973, Kragero (Norvège) , Reykjavik (Islande) et Iles Féroé(Danemark) en 1980, Nouvelle Orléans et Louisiane (USA), Seward (Alaska) en 1982, Santa Cruz et San Diego en Californie (USA en 1985, Hilo aux Iles Hawaii(USA) en 1986, Zurich (Suisse) en 1993, Tafira, Grands Canaries(Espagne) en 1997, Lyon(France) en 1999 , Arad(Roumanie) en 2003 et de nombreuses expositions dans plusieurs villes du Maroc:Agadir, Aït Melloul, Rabat, Casablanca , Safi, Sidi Ifni, et même dans de petits villages à la campagne comme à Imssouane ( 1994) et Tamri (2006).

« J'appartiens à l'école réaliste et figurative étant donné que j'ai fait des études de sculpture classique gréco-romaine. J'insiste sur le visage et le corps humain beaucoup plus que sur la tenue vestimentaire. Ceci, pour pouvoir développer et faire évoluer l'art plastique figuratif, de même style, qui existait à l'époque romaine. Et puis après, il n'y a pas eu de continuité jusqu'au 20ème siècle;ceci dans l'ensemble du Maroc. Mais en ce qui concerne le Sud, l'art plastique figuratif, les paysages et aussi le paysage humain puis l'anatomie humaine et tout ce qui est figure, a commencé tardivement dans le Souss, du temps du protectorat.

Et je me pose toujours la question suivante :comment se fait-il qu'en allant vers Smara et Zagora, on trouve des gravures et des peintures rupestres :des personnages des animaux et des humains , il y a plusieurs milliers d'années ?

Et puis, ça s'est développé ailleurs. Ici, c'était négligé jusqu'à maintenant. Ce n'est que vers les années cinquante que le figuratif a finalement retrouvé sa place. Je suis un artiste figuratif engagé parce que l'évolution d'une société ne peut se faire artistiquement parlant qu'à travers l'art figuratif.", déclare Abdallah Aourik.

Document AFNWSF0020080325e43p00111

Top Videos
Film de Ifni 01 (3412)
Documentaire Ifni 01 (2247)
Sidi Ifni Historique 01 (1888)
Mi Tierra 01 (1439)
 
Top Photos
 
Top Songs
IFNI 191
ifni jat bin ljbal
lik ya ifni
Bujara